Déposer un avis
5/5

Quelles sont les critères pour déterminer la qualité des fenêtres?

critères pour déterminer la qualité des fenêtres

Qu’il s’agisse d’un projet de construction ou de rénovation de vos menuiseries, le soin apporté au choix des fenêtres est déterminant pour votre confort et pour les performances énergétiques de votre logement. Comment reconnaître et bien choisir des fenêtres de qualité ? Les réponses sont dans ce petit guide conçu pour vous aider dans l’achat de fenêtres.

Les performances thermiques des fenêtres

En France, les logements neufs doivent désormais répondre aux exigences de la réglementation environnementale 2020 (RE 2020). Elle a remplacé la RT 2012 depuis le 1er janvier 2020. Par rapport aux précédentes réglementations thermiques, la RE 2020 introduit la notion de bilan carbone et le cycle de vie des matériaux et des équipements. Naturellement, la consommation énergétique du logement est toujours prise en considération.

Les coefficients d’isolation thermique des fenêtres

Pour choisir une fenêtre de qualité conforme aux exigences de la RE 2020, la fenêtre doit garantir une très bonne isolation thermique et limiter au maximum les ruptures de ponts thermiques. À ce titre, plusieurs coefficients entrent en jeu :

  • Le coefficient Uw : il désigne le niveau de performance de l’isolation thermique de la fenêtre (window). Exprimé en W/(m2.K), il dépend des performances thermiques du cadre définies par le coefficient Uf, et des performances thermiques du vitrage : coefficient Ug (glass).
  • Le coefficient Sw : indique la performance de la fenêtre à diffuser la chaleur solaire vers l’intérieur du logement. 
  • Le coefficient TLw : exprime la capacité de la fenêtre à transmettre la lumière solaire. Ces trois coefficients participent aux performances thermiques globales du logement.

Le coefficient Uw exprime une déperdition thermique, attribuée à l’ensemble de la fenêtre (window). Plus ce coefficient est faible en s’approchant de 0, moins il y a de déperdition, et plus la fenêtre est isolante. Ce qui permet de conserver une température stable au sein du logement et de réduire la consommation d’énergie pour le chauffer (ou le refroidir en été).

Le coefficient Sw quantifie la capacité du vitrage à récupérer l’énergie solaire. Plus il est élevé, plus la fenêtre capte et transmet la chaleur solaire vers le logement. Un coefficient SW élevé est alors utile en hiver pour réduire la consommation de chauffage. En revanche, en été, un volet roulant ou un store est nécessaire pour éviter qu’il ne fasse trop chaud dans le logement.

Le coefficient TLw matérialise la quantité de lumière naturelle du soleil qui traverse les fenêtres. Plus ce coefficient est élevé, moins on a recours à l’éclairage artificiel et cela permet de réduire la consommation d’énergie, autrement dit, cela influe sur la luminosité intérieure.

Le classement AEV

Il s’agit d’une norme européenne permettant d’évaluer la résistance de la fenêtre face à l’Air, à l’Eau et au Vent (AEV). Plus précisément, il mesure :

  • La perméabilité à l’Air selon une note allant de 1 à 4
  • L’étanchéité à l’Eau selon une note allant de 1 à 9 en test a ou b
  • La résistance au Vent selon une note allant de 1 à 5

Pour les interpréter : plus les valeurs sont élevées, plus les résistances sont fortes. 

Choix du cadre et du vitrage

Le vitrage et le cadre (châssis) de la fenêtre participent tous les deux à ses performances thermiques.

Faut-il choisir du double ou triple vitrage? Il est recommandé d’installer des fenêtres ayant au moins du double vitrage. Celui-ci a beaucoup progressé depuis 40 ans, grâce à l’apparition de traitement par “couches faibles émissivité” des vitrages, aux intercalaires séparateurs des feuilles de verre de plus en plus isolants (Warm Edge, Swisspacer…) et au gaz neutre comme l’argon remplaçant l’air déshydraté des débuts.

Toutefois, pour les grandes surfaces vitrées et pour les fenêtres exposées au nord, le triple vitrage est préférable. De même, si votre logement est situé dans une région froide, le triple vitrage est vivement recommandé. Pour résumer, si vous recherchez les meilleures performances au niveau de l’isolation thermique et phonique de la fenêtre, le triple vitrage est plus efficace : il réduit au maximum la déperdition de la chaleur produite l’hiver, et aussi l’entrée de chaleur entrante l’été.

En revanche, notez que le double vitrage offre un avantage en matière de transmission lumineuse, et de récupération de chaleur des baies vitrées.

Ce qu’il faut retenir, c’est que le double offre une bonne performance thermique, (isolation / luminosité / entrée de chaleur). Le triple est un peu moins lumineux, mais correspond à une isolation plus performante pour l’hiver mais aussi pour l’été. 

Concernant la matière des châssis de la fenêtre, le PVC est le matériau le plus isolant d’un point de vue des performances thermiques. Structurellement non conducteur, et recyclable à près 100%, il aura toujours un avantage thermique sur les autres matériaux, et représente un choix d’avenir. 

Le bois offre également de très bons résultats, offre un rendu sans égal, incontournable dans les monuments et bâtisses du patrimoine. Cependant il contraint les utilisateurs à un entretien régulier.

Les fenêtres en aluminium très plébiscitées, resteront toujours légèrement moins performantes : l’aluminium est un métal naturellement conducteur. Cette contrainte impose une recherche technologique poussée, pour réduire cette caractéristique.  Par contre, les fenêtres aluminium battantes ou coulissantes offrent un domaine dimensionnel très large et permettent un choix de coloris quasiment infini. Cependant, au niveau de la facilité d’entretien, les fenêtres en aluminium se classent au même niveau que les fenêtres en PVC et bien devant celles en bois.

  • Sécurité

Une bonne fenêtre doit aussi permettre de sécuriser le logement. Les quincailleries doivent être choisies et sélectionnées pour assurer la sécurité du logement. Les tentatives de cambriolage peuvent intervenir la journée, volets ouverts…

Dorénavant les fenêtres les plus performantes, peuvent offrir un niveau de résistance à l’effraction très efficace, suffisant pour se passer de volet. 

  • Durabilité

La performance thermique et sécurité des différentes fenêtres est essentielle pour faire un investissement pertinent en matière de protection et d’économie d’énergie. Il est donc important de choisir les modèles les plus efficaces pour réduire au mieux les consommations.

Cependant après avoir déterminer le niveau de performance souhaité, il est prioritaire d’y associer la durabilité de la fabrication. En effet, la performance doit être durable pour optimiser l’investissement, et minimiser les ressources d’énergies dans les années à venir

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Actualités Similaires :

Faites le choix du sur-mesure !

Les fenêtres bois-aluminium MéO s’adaptent à tous vos projets et sont personnalisables pour s’harmoniser avec la décoration de votre maison !   ✔ 10 finitions bois